ARTICLES

La future bibliothèque d’Helsinki : 16 000 m2 dédiés à la culture sous toutes ses formes

 

Prévue pour 2017, la future bibliothèque centrale d’Helsinki est un projet d’ampleur, qui donnera lieu à un espace culturel aux fonctions multiples découpées en étages :

– Le rez-de-chaussée est centré sur « se rencontrer et échanger » : y est prévu un café, un ciné-amphithéâtre, la mise en place d’expositions temporaires, une bibliothèque pour les familles… Cet étage est vu comme un espace animé, où l’on peut venir se balader.

– Le premier étage est axé sur l’idée « dapprendre en faisant » : s’y succèdent des espaces de créations tels que studios d’enregistrement, salles de jeuxmakerspaces, espaces modulables pouvant accueillir des ateliers, des réunions…Sans oublier un sauna!

– Le second étage enfin est destiné aux missions plus traditionnelles de la bibliothèque, « se documenter » : dans un grand espace se trouve la majeure partie des collections, et c’est là que sont indiqués les espaces silencieux et plus studieux.

L’idée maîtresse est ainsi de prendre en compte la diversification des usages en bibliothèque, et de les regrouper au sein d’un même espace tout en tentant de les faire coexister harmonieusement.

Et vous, que pensez-vous de cette évolution du rôle des bibliothèques dans la Cité?

 

 

Publicités

Vous téléchargerez bien un petit livre en passant dans le métro?

L’initiative vient de Roumanie et a le mérite d’être originale : en partenariat avec l’opérateur Vodafone Romania, l’éditeur Humanitas donne la possibilité aux utilisateurs du métro de Bucarest de télécharger une sélection d’ebooks via un QR Code directement sur leur smartphone, ceci afin d’encourager notamment les jeunes à lire, qui sont 52 % à déclarer ne jamais ouvrir un livre en Roumanie.

Si elle reste avant tout une campagne de publicité, c’est sa mise en place qui est originale :  sur tout un pan de mur de la station de métro Victoriei  un sticker géant a été collé représentant une bibliothèque remplie d’ouvrages, et ceux possédant un QR Code sur leur couverture peuvent être téléchargés :

Et si en bibliothèque nous pouvions aussi bénéficier de ce genre d’initiatives afin de nous faire connaître des usagers dans leur trajet quotidien?

 

 

 

 

L’architecture moderne de la bibliothèque de Vennesla, en Norvège

La bibliothèque du centre culturel de la ville de Vennesla en Norvège comprend une bibliothèque, un café, des espaces de réunions et des bureaux reliés à la maison communautaire existante et son  centre d’apprentissage.

Les architectes Helen & Hard ont voulu créer un lieu destiné avant tout à accueillir les citoyens, ouvert sur la ville, tout en étant accueillant et aéré ; ces aspects se traduisent par le vaste passage avec vue sur l’extérieur qui traverse l’édifice et qui apporte une vie urbaine à l’intérieur de la structure.

La bibliothèque est composée de 27 « nervures » de bois, des structures formant la géométrie du bâtiment et comprenant à la fois les rayons de la bibliothèque, des tables de travail et des banquettes de lecture.

 

Que pensez-vous de cet espace ouvert et chaleureux, qui accorde la convivialité avec le travail ?

Un jardin zen dans la bibliothèque

La médiathèque de Loches a fait appel à des élèves et des enseignants de la section « jardins espaces verts » du lycée de Verneuil pour un projet original : créer un jardin zen dans son patio. Pour mettre en œuvre ce projet, les élèves ont d’abord rassemblé de la documentation sur l’art floral japonais, en s’appuyant sur les ressources de la médiathèque. La création du jardin a été l’occasion de mettre en pratique les connaissances acquises. Résultat : les usagers de la médiathèque peuvent désormais méditer ou s’évader, à la vue de cet îlot de verdure, tandis que des jeunes ont profité du partenariat avec la médiathèque pour accroître leurs compétences.

Et si les médiathèques devenaient aussi des lieux de « cultures »  ?

Pour en savoir plus, consultez cet article : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Education/n/Contenus/Articles/2014/12/15/Un-jardin-dans-la-bibliotheque-2154497#

Amener les collections au coeur de l’espace numérique?

Peut-être que vous aussi, vous vous demandez comment donner vie à votre espace numérique. Comment rapprocher les postes informatiques des collections, avec un challenge de taille en terme de médiation: rapprocher des publics, amener aux livres et aux autres documents un public qui ne vient à la médiathèque que pour utiliser un ordinateur. Les bibliothécaires de l’espace ont peut-être une idée: ne pas hésiter à mélanger les supports pour réaliser de nouvelles créations…

scratch

En Italie, des étudiants ont réalisé un projet intéressant autour de l’apprentissage: transformer Novencento, le livre d’Alessandro Baricco, en jeu vidéo. Ils l’ont lu, ont écouté la musique et vu l’adaptation cinématographique; puis grâce à ce matériau de base, ont créé un jeu vidéo avec le logiciel libre Scratch. Scratch, c’est gratuit, assez facile à utiliser, et ça permet même d’appréhender la logique du code informatique. Alors, on se lance?

Et si on allait plus loin avec nos espaces numériques en s’essayant à une création numérique qui intègre nos collections?

Un espace jeux vidéos (& co): nouveaux publics, nouvelle médiation!

abf-2014_1
Photo prix ABF-Demco 2014

On voit bien que c’est la fête, dans l’Espace Numérique de la médiathèque de Suresnes! Ici, c’est une pièce entièrement dédiée aux loisirs numériques, sous plusieurs formes différentes :
– les jeux vidéos, avec 4 consoles, 70 jeux, et 2 bornes d’arcade proposant plus de 700 jeux plus anciens pour retracer l’histoire du jeu vidéo,
– un salon de lecture numérique avec 2 Ipads et 2 liseuses,
– un accès internet via 6 postes multimédia.

 1417732_10152022302071420_393138137_o
Un espace pour petits et grands,1415116_10152022301851420_899217320_o qui a attiré un public nouveau à la médiathèque : des ados contents de pouvoir venir jouer avec d’autres, à des jeux qu’ils ne connaissent pas forcément, ou tout simplement d’avoir un lieu où traîner avec les copains. Un espace où il se passe pleins de choses: des tournois de jeux vidéos, mais aussi des ateliers de code informatique ou de danse hip-hop… Il ne reste plus qu’à faire venir jouer les parents!

 


Et si on voyait la médiathèque comme un espace pour jouer et découvrir tous ensemble?

Une salle « carte blanche » ?

Depuis octobre, la bibliothèque Thabor-Lucien Rose de Rennes a mis en place le projet Carte Blanche à Lucien Rose, un projet qui fait suite aux réflexions menées dans le cadre de Biblio Remix.

Le principe est simple, un samedi après-midi sur trois, les associations, artistes, collectifs etc. ont carte blanche pour proposer des animations au public, dans le hall de la médiathèque. Il n’y a qu’à consulter la charte, proposer son animation et réserver une date! On peut tout envisager: l’atelier yoga, le piano banane et l’imprimante 3D, ou le club tricot… Les usagers deviennent acteurs et créateurs de la médiathèque, un super moyen qu’ils se l’approprient et qu’ils la fassent vivre! Et une belle occasion de partager des savoirs…

Et si on laissait plus la parole (et l’action!) aux usagers pour développer les médiathèques?

Où mettre le public ados dans les bibliothèques ?

La bibliothèque Georgette-Lepage à Brossard (Québec) a choisi de créer un espace dédié aux ados de 12 à 17 ans (ouverte en janvier 2014). L’appropriation des lieux par les adolescents est un des enjeux via un mobilier léger et un tableau blanc sur lequel ils peuvent écrire. Les ados ont accès à des collections qu’ils chérissent telles que les bandes dessinées. Ils peuvent écouter de la musique sous des dômes et jouer aux jeux vidéo. Pour compléter, ils possèdent un espace de travail avec le matériel adéquat (ciseaux, règles etc.), des livres en accord avec leur scolarité et ils bénéficient de la présence régulières de professeurs pour les aider.

bibliothèque de brossard 2

bibliothèque de brossard 3 

Les bibliothèques municipales sont souvent équipées d’un espace jeunesse et d’un espace adulte, les adolescents se retrouvant entre deux espaces qui ne leur correspondent pas totalement. Deux modèles pourraient être alors envisager : créer un espace dédié aux ados ou décloisonner les bibliothèques.

Et si on prenait davantage en compte le public ados dans les bibliothèques municipales ?

La médiathèque de Moulins Communauté remporte le Prix de l’Espace intérieur du Grand Prix Livres Hebdo 2014

Il est tombé hier, le palmarès du Grand Prix Livres Hebdo des bibliothèques francophones 2014!

Décerné par un jury de professionnels des métiers du livre sous la présidence d’Amélie Nothomb, ce grand prix récompense des lieux selon différents domaines, et cette  année la lauréate du Prix de l’Espace intérieur est la médiathèque de Moulins Communauté dans l’Allier, qui a séduit par son aménagement basé sur le confort afin de répondre aux différentes pratiques des usagers. L ‘espace aéré et modulable comporte une grande variété d’assises toutes aussi attirantes les unes que les autres :

A noter aussi le prix de l’Innovation décerné aux bibliothèques du réseau des médiathèques de la Communauté d’agglomération du Plateau de Saclay pour leur initiative Hors-les-murs : aller chercher de nouveaux usagers dans la galerie marchande des Ulis 2, en proposant des animations entre deux magasins tous les samedis avant Noël… Bonne idée en ces temps de fréquentation effrénée!

Le reste du palmarès est ici : http://www.livreshebdo.fr/article/le-palmares-du-grand-prix-livres-hebdo-des-bibliotheques-francophones-2014

Mettre la médiation au centre de l’espace avec les Ideas Box

L’Ideas Box est un projet de médiathèque en kit lancé par l’ONG Bibliothèques Sans Frontières. Cette mini-médiathèque pleine de trésors a été lancée pour être adaptable dans des situations extrêmes, actuellement dans les camps de réfugiés. Cependant, on peut prendre exemple sur les fonctionnalités remarquables de cette médiathèque.

Les collections sont restreintes, mais choisies avec soin, et l’idée centrale est de créer une bulle de calme, un cercle dans lequel chacun peut venir trouver refuge, juste grâce à quelques couleurs, et surtout grâce à la médiation des animateurs. L’espace de la médiathèque, c’est les bibliothécaires qui le font vivre!

Et si on continuait de repenser la médiation pour qu’elle soit au cœur de notre métier et de nos espaces?