Un espace jeux vidéos (& co): nouveaux publics, nouvelle médiation!

abf-2014_1
Photo prix ABF-Demco 2014

On voit bien que c’est la fête, dans l’Espace Numérique de la médiathèque de Suresnes! Ici, c’est une pièce entièrement dédiée aux loisirs numériques, sous plusieurs formes différentes :
– les jeux vidéos, avec 4 consoles, 70 jeux, et 2 bornes d’arcade proposant plus de 700 jeux plus anciens pour retracer l’histoire du jeu vidéo,
– un salon de lecture numérique avec 2 Ipads et 2 liseuses,
– un accès internet via 6 postes multimédia.

 1417732_10152022302071420_393138137_o
Un espace pour petits et grands,1415116_10152022301851420_899217320_o qui a attiré un public nouveau à la médiathèque : des ados contents de pouvoir venir jouer avec d’autres, à des jeux qu’ils ne connaissent pas forcément, ou tout simplement d’avoir un lieu où traîner avec les copains. Un espace où il se passe pleins de choses: des tournois de jeux vidéos, mais aussi des ateliers de code informatique ou de danse hip-hop… Il ne reste plus qu’à faire venir jouer les parents!

 


Et si on voyait la médiathèque comme un espace pour jouer et découvrir tous ensemble?

Publicités

Où mettre le public ados dans les bibliothèques ?

La bibliothèque Georgette-Lepage à Brossard (Québec) a choisi de créer un espace dédié aux ados de 12 à 17 ans (ouverte en janvier 2014). L’appropriation des lieux par les adolescents est un des enjeux via un mobilier léger et un tableau blanc sur lequel ils peuvent écrire. Les ados ont accès à des collections qu’ils chérissent telles que les bandes dessinées. Ils peuvent écouter de la musique sous des dômes et jouer aux jeux vidéo. Pour compléter, ils possèdent un espace de travail avec le matériel adéquat (ciseaux, règles etc.), des livres en accord avec leur scolarité et ils bénéficient de la présence régulières de professeurs pour les aider.

bibliothèque de brossard 2

bibliothèque de brossard 3 

Les bibliothèques municipales sont souvent équipées d’un espace jeunesse et d’un espace adulte, les adolescents se retrouvant entre deux espaces qui ne leur correspondent pas totalement. Deux modèles pourraient être alors envisager : créer un espace dédié aux ados ou décloisonner les bibliothèques.

Et si on prenait davantage en compte le public ados dans les bibliothèques municipales ?